Logo ATLAS

ATLAS : Socle de la Transformation Numérique des filières industrielles

logo-AFIS
Logo-MINnDS2
logo-Alliance-industrie-du-futur-ok

En 2020, sous l’impulsion de l’AFNeT, association qui depuis plus de 40 ans booste et accompagne l’industrie française dans sa Transformation Numérique, les 4 associations multisectorielles de pré-normalisation, l’AFNeT, l’AIF, MINnD et l’AFIS montent le Programme ATLAS pour répondre à l’appel à projets du Gouvernement sur la problématique : « Mutualisation de moyens au service des filières et plateformes numériques de filières », piloté par le SGPI, la DGE, le MTES et la BPI incluse dans le Plan Relance.

dge
LOGO-BPI-FRANCE

Le Programme ATLAS, lauréat de l’appel d’offre, remporte un budget de 10,5 M€ financé pour moitié par les filières industrielles, pour moitié par les Pouvoirs Publics (BPI) et établit son planning sur 3ans (2020-2023) avec un objectif : servir de socle à la Transformation Numérique et à la Transition Écologique des filières industrielles.

logo secretariat general investissement
logo-Ministère_de_la_Transition_Écologique_et_Solidaire_(depuis_2017).svg

LA VISION D'ATLAS

Pour les grandes entreprises industrielles, plus de 70 % de la valeur des produits ou des services est réalisée par les fournisseurs, majoritairement des PME. La compétitivité se joue maintenant entre entreprises étendues. Le numérique est indispensable dans l’entreprise et pour fonctionner en entreprise étendue avec ses partenaires, innover, réduire les coûts et les délais et exporter.

Pour accompagner ces entreprises dans leur Transition Numérique, les objectifs d’ATLAS ont été définis comme suit :

  • Servir de socle à la Transformation Numérique des filières industrielles, sur toute la chaîne de la valeur : Ingénierie Système, PLM, Industrie du Futur, Logistique, Maintenance, Jumeau Numérique, Données et Infrastructures, BIM.
  • Faciliter la continuité numérique et l’interopérabilité avec les standards Créer l’Équipe de France ATLAS (AFNeT, AIF, AFIS, MINnD) des Normes et Standards, en partenariat avec l’AFNOR
  • Mutualiser les efforts de l’ensemble des entreprises et des filières industrielles
  • Mettre la Transition Numérique au service de la Transition Écologique
  • Assurer notre Souveraineté Numérique et notre Sécurité
  • Créer une structure pérenne de soutien aux entreprises, AFNeT Services, contrôlée par des investisseurs industriels
ATLAS schéma 1(png)

Projet certes ambitieux mais absolument nécessaire face à l’urgence sanitaire et écologique à laquelle nous sommes tous désormais confronté. ATLAS n’est pourtant pas une utopie, le système a été testé et approuvé par les filières de l’Aéronautique et de la Construction avant la naissance du Programme, qui prend donc racine dans ces Success Story:

«ATLAS doit être vu comme une usine à projets : les projets sont regroupés par Domaines dont l’ensemble balaie le cycle de vie des produits. Ces Domaines ont d’ailleurs été choisis par les filières elles- mêmes comme étant leurs priorités pour leur Transformation Numérique et Écologique. ATLAS est en fait l’extension des actions menées les années précédentes avec l'Aéronautique et la Construction, qui travaillent depuis plusieurs années déjà en « mode projet », c’est-à-dire avec des objectifs business concrets, une gouvernance, des plannings, des budgets, des délais, des livrables et surtout des résultats opérationnels pour les industriels. A elles deux, elles disposaient d’un budget de presque un million d’euros chaque année pour financer des travaux type ATLAS, donc finalement nous passons de deux à quinze filières. De plus, nous étendons à 8 domaines ce que nous faisions surtout dans les domaines PLM, Ingénierie Système, Logistique, Maintenance, et BIM* »
Pierre Faure
Pierre Faure
Président de l’AFNeT, Co-Président et Directeur du Programme ATLAS, Ancien Directeur e-business et CRM de Dassault Aviation, Fondateur et premier PDG du Hub Aéronautique Numérique Européen BoostAeroSpace

Le système ATLAS : Un système qui a fait ses preuves dans L'AÉRONAUTIQUE ET LA CONSTRUCTION

Le système d’ATLAS s’inspire du Leitmotiv que son Co-Président et Directeur de Programme applique depuis plus de 40 ans déjà «Jouer collectif, pour gagner ensemble», ainsi se crée un cercle vertueux dont toute l’industrie pourra bientôt bénéficier :

L’entreprise X a un besoin et peut y dédier 100K€; elle le confronte aux besoins des entreprises B, C et D qui font partie de son secteur d’activité, ont le même besoin et ont, elles aussi, 100K€ à lui consacrer. Les équipes d’experts d’ATLAS leur permettent alors de mieux définir ce besoin et de trouver, si nécessaire, d’autres secteurs d’activité confronté au même sujet afin d’en faire un « projet ATLAS».

Dans le schéma ci-dessus, les 8 domaines d’ATLAS sont répartis sur le cycle de vie d’un produit industriel, la racine carrée démontrant que la vie d’un produit est plus longue que sa conception et sa fabrication, la maintenance pouvant elle, s’allonger à l’infini.

Une fois le projet défini, ATLAS a la capacité non seulement de l’intégrer rapidement à sa feuille de route, mais également de doubler la «mise de départ» grâce à l’argent des Pouvoirs Publics. Ainsi, si les entreprises avaient 100 K€ chacune à investir, elles bénéficient de 400 K€ supplémentaires, et donc d’un budget total de 800 K€, d’une équipe de travail dédiée et de l’accompagnement d’ATLAS.

Grâce à ce système, une quarantaine de projets ont déjà été financés cette année et les équipes d’ATLAS en attendent 20 de plus avant la fin de l’année.

ATLAS_schema_4_20211020
"On voit que beaucoup des résultats de nos travaux sont eux-mêmes des inputs qui serviront à d’autres projets, que ce soit en termes de technologie, d’orientation ou de stratégie. Cela va nous permettre de définir les standards à développer demain et les méthodes que nous exploiterons seront bien sûr partagées avec les différents acteurs. L’objectif est véritablement d’évoluer ensemble"
Jean Brangé
Jean Brangé
Directeur Scientifique et Technique du Programme ATLAS
ATLAS_Schema_5_20211020(png)

Et pour Pierre Faure, ceci n’est qu’un début : «ATLAS est simplement l’amorçage d’une grande dynamique collective qui va se poursuivre au-delà de 2023 avec les filières industrielles et l’aide d’AFNeT Services qui est la cheville ouvrière d’ATLAS aujourd’hui et restera la cheville ouvrière des standards et de l’interopérabilité après 2023 ».

L’idée est de financer et lancer des projets pour que la France puisse répondre aux besoins industriels sur l’ensemble des domaines et au niveau international, comme c’est déjà le cas sur le PLM et la Construction, où la France est en coopération étroite avec les États-Unis et l’Allemagne.

D’ailleurs l’AFNeT a déjà intégré des projets européens au sein d’ATLAS en co-animant avec l’AIF et le CEA le groupe de travail Smart Manufacturing de Gaïa-X, et en jouant un rôle majeur dans la gouvernance Gaïa-X, notamment en mettant ses moyens humains et financiers au service des GT industriels ou écologiques de Gaïa-X.

ATLAS_Schema_6_20211020(png)

Dans sa gouvernance aussi ATLAS se veut tranverse

Le schéma ci-dessous explique la gouvernance d’ATLAS qui part de son cœur : les projets.
Ces projets sont répartis dans les 8 domaines, eux-mêmes présidés par un industriel (Airbus pour le PLM, Bouygues Construction pour le BIM, Schneider Electric pour la Production du Futur, THALES pour le Jumeau Numérique, etc) et gérés par un partenaire ATLAS (l’AFNeT ayant la responsabilité d’une majorité de domaines). Cette responsabilité se traduit par direction du Programme et la mise à disposition de coordinateurs techniques, experts dans leur domaine, qui orchestrent et nourrissent les travaux.

Le Programme ATLAS est par définition transverse puisque son but consiste à favoriser la fertilisation croisée, son Comité de Programme est représentatif de cette transversalité. Il assure la cohésion globale d’ATLAS notamment en équilibrant les financements et en assurant toute la coordination transverse.

Enfin, le Comité Stratégique, composé des financeurs, (les filières industrielles et les Pouvoirs Publics), des partenaires et des présidents de domaines, est en charge des grandes orientations stratégiques, de la mobilisation des filières, pour donner un maximum de moyens et de visibilité au Programme. Cette organisation est mise en œuvre main dans la main avec l’AFNOR, afin que les résultats des travaux soient valorisés et mis en service au sein de l’industrie française mais aussi à l’international, à l’ISO ou au CEN.

ATLAS_schema_7_20211020(png)

Aujourd’hui, 34 projets sont déjà financés avec un objectif de 50 d’ici la fin de l’année, les 8 comités de domaines du programme sont en ordre de bataille, nos équipes se renforcent avec l’arrivée de 4 personnes dont 3 coordinateurs techniques de domaine, et la gouvernance est effective.