Skip to content

"Solutions Industrie du Futur" : 1ère signature d'un contrat de filière intégrant le programme ATLAS !

La création de la filière S-I-F annoncée en avril 2021 par le Premier ministre Jean Castex a été officialisé hier, lundi 6 septembre 2021 à l’occasion du salon Global Industrie qui avait lieu à Lyon. Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l’industrie, et Frédéric Sanchez, président du Comité Stratégique de Filière, ont signé le contrat stratégique de la nouvelle filière S-I-F qui s’appuie fortement sur le Programme ATLAS.

Ce sont 32 000 entreprises, principalement PME et ETI mais aussi des grandes entreprises, qui se regroupent sous cette nouvelle filière Solutions Industrie du Future, pour travailler ensemble à l’Industrie de demain. Cette initiative s’inscrit dans la stratégie de transition numérique des entreprises mise en place par le Gouvernement.

Porté par l’Alliance Industrie du Futur (AIF), la filière détient le troisième PIB industriel le plus important et représente pas moins de 500 000 emplois. Un succès tangible dès 2020 avec plus de 3,8 milliards d’euros investis et 9 400 candidatures déposées. Aujourd’hui, elle soutient 6 648 entreprises et demain les pronostics s’étendent à 9000 entreprises accompagnée dans leur transitions.

L’ensemble de la filière industrielle s’est engagé sur 4 axes stratégiques à travers la signature de ce contrat :

  • Organiser, fédérer et faire connaître l’offre de solutions au niveau national et international en mettant à disposition de l’ensemble des acteurs, offreurs et porteurs de projet, une Plateforme Numérique de Filière, pour faciliter et renforcer les échanges entre la demande et l’offre.
  • Initier de nouvelles utilisations de l’offre par le développement de projets structurants avec les filières utilisatrices comme par exemple la robotisation et le numérique dans les traitements du déchet, le déploiement de procédés pour recycler à 100% des bétons de fin de vie, l’identification et la promotion des nouveaux usages industriels de la 5G, ou celle des nouvelles solutions françaises de décarbonation par l’industrie du futur.
  • Soutenir l’innovation des produits et services de l’offre pour monter en gamme et fédérer les différents écosystèmes de l’innovation, en créant un Comité d’orientation de la recherche et de l’innovation pour l’industrie du futur (CORI2DF), embarquant le tissu industriel de l’offre, en complément des projets structurants avec les filières utilisatrices.
  • Renforcer la compétitivité de l’offre industrielle française en accompagnant les offreurs de solutions de la filière, en promouvant la fabrication additive, en développant le nombre d’ETI avec un programme d’accélération des PME, en développant l’emploi et les compétences compte tenu de l’évolution des technologies numériques.
  •  

Ces objectifs ne sont pas sans rappeler ceux du Programme ATLAS qui depuis 2020 accompagne les filières dans leur transition Numérique et Écologique en soutenant des projets interflières sur 8 domaines :  Ingénierie Système, PLM, Production du Futur, Logistique et appro,  Jumeau Numérique, Maintenance, Data/Infrastructures, BIM) ce qui en fait aujourd’hui un des acteurs incontournables de l’industrie de demain.

Né du leitmotiv « jouez collectif pour gagner ensemble » et de la nécessiter de surmonter la crise économique et écologique, le Programme ATLAS se positionne déjà en véritable fédérateur dans les communautés de destin des filières industrielles mais aussi au sein des éco-systèmes inter-filières. 

Le Programme ATLAS est mentionné dans le contrat de filière comme un projet contribuant au succès du CSF en « boostant les travaux de standardisation inter filières ».